?

Log in

theme 18 : Rose/piquer - 30 thèmes, 30 slash, que du harry potter [entries|archive|friends|userinfo]
30 thèmes, 30 slash, que du harry potter

[ userinfo | livejournal userinfo ]
[ archive | journal archive ]

theme 18 : Rose/piquer [juin. 6e, 2008|05:35 pm]
30 thèmes, 30 slash, que du harry potter

30_slash_hp

[crazysnape]

Disclaimer: Les personnages appartiennent à JKR pas à moi, mais ça vous vous en doutez, non ?

Titre : Rose qui pique

Thème : 10 Rose/piquer

Paring : Draco/Harry

Rating : M ( et c'est pas pour faire joli !)

Genre : PWP

Mots : 3216

Résumé : Harry Potter, un jeune medicomage se trouve face à un patient dont l'étrange mal ne le laisse pas tout à fait indifférent…


Disclaimer: Disclaimer: Les personnages appartiennent à JKR pas à moi, mais ça vous vous en doutez, non ?Titre : Rose qui pique

Thème 18- Rose/piquer

Pairing : Harry Potter / Draco Malfoy
Rating : M
Genre : PWP

Résumé : Harry Potter, un jeune medicomage se trouve face à un patient dont l'étrange mal ne le laisse pas tout à fait indifférent…

 

 

 

 

Harry Potter, médicomage urgentiste de son état, était actuellement en train de boire un horrible café dans la salle de repos de Saint Mangoust.

Il était près de 23 heures et aussi inhabituelle que cela puisse d'être la soirée avait été relativement calme. A peine une entorse, un gamin ayant trouvé le moyen ingurgité un vif d'or, et une mamie s'étant trompé dans le sort de tiretedents et qui avait, on ne sait comment échanger ses yeux et ses oreilles de place.

 

Autant dire que la soirée avait été morne. Harry s'apprêtait à se cogner la tête contre la table dans un instant de folie passagère_ ou de simple envie de combler l'ennui, lorsque la porte s'ouvrit sur Hermione qui se dodelina plus ou moins habilement jusqu'à lui.

A la vue de sa meilleure amie avec son ventre de femme enceinte de 7 mois, il ne put s'empêcher de sourire.

 

_ " Harry ôte-moi ce sourire immédiatement !"

 

_" Mais Hermione, ce n'est pas ma faute, tu es vraiment trop chou à te balancer comme ça !"

 

Il savait très bien qu'il ne fallait pas rire avec la démarche de la jeune femme, mais il s'ennuyait tellement qu'il était prêt à tout pour éviter d'en mourir.

 

_ "HARRY POTTER JE TE DEFEND DE DIRE ça ! ATTEND QUE ça T'ARRIVE ET TU VERRAS QU'IL N'A RIEN DE DRÔLE A NE PAS POURVOIR DISTINGUER SES PIEDS, A AVOIR UNE VESSIE DE DEUX MILLIMETRES ET…"

 

Les joues d'Hermione avaient pris une jolie teinte rouge vif et elle s'emballait et lui, aussi horrible qu'il puisse paraître à cet instant, ne pouvait s'empêcher de rire. C'était tellement bon de la voir s'énerver toute seule… c'était presque jouissif, oui presque. Avant qu'il n'ait eu le temps de s'excuser ou plutôt de se faire pardonner la porte s'ouvrit à nouveau.

 

_ "Medicomage, il nous faut quelqu'un à la salle 5."

 

Et la porte se referma aussitôt. Hermione soupira et commença à se lever. Voyant combien son amie semblait éreinter, il lui posa une main sur son épaule et lui dit.

 

_ "Laisse, j'y vais." Et sans lui laisser le temps de dire quoique ce soit il se hâta de quitter la pièce, se dirigea joyeusement vers l'accueil pour prendre le dossier du patient et continua son chemin vers la chambre 5.

 

Il pénétra dans la salle et ses yeux se posèrent sur son malade. L'homme était là à cause d'une piqûre semblait-il, piqûre qu'il avait refusé de montrer à l'infirmière.

 

_ "Monsieur Malfoy ? Bonsoir je suis le Medicomage Potter. Racontez-moi donc ce qu'il vous arrive. "

 

A la grande surprise d'Harry, l'homme commença à rosir et à baisser les yeux.

 

_ " J'étais avec mon ami _Blaise_ et nous étions dans le labo quand mmamamfuie…"

 

Même en tendant l'oreille autant que possible, et malgré sa bonne volonté Harry ne comprit pas un traitre mot de ce qu'on lui racontait.

 

_ " Excusez-moi mais je n'ai rien entendu. Pourriez-vous parler un peu plus fort ?"  Mais en voyant que son patient n'était plus rose mais écrevisse il ajouta" et si vous me montriez ça à la place ?"

 

L'homme baissa à nouveau la tête mais à la grande surprise d'Harry entreprit de retirer son pantalon, puis ses sous-vêtements qu'il plia soigneusement et posa sur la chaise à côté. Et il se tenait là, debout, dos lui, à moitié nu. Et lorsqu'il se retourna enfin, Harry se trouva face à quelque chose qu'il n'avait jamais vu. Il souleva un sourcil et s'approcha du jeune homme à qui il demanda de s'allonger.

 

_ " C'est comme ça depuis longtemps ?"

 

_ "Environ trois heures."

 

Le regard d'Harry remonta rapidement vers le visage du blond et redemanda.

 

_" Vous êtes en train de me dire que vous êtes en érection depuis trois heures ?

 

_" Mum hum".

 

_ "Et est-ce que vous avez… comment dire… euh essayez de vous…hum… satisfaire ?"

 

_ "oui mais ça pique."

 

_ "Pardon ?"

 

Draco Malfoy soupira et regarda Harry dans les yeux et dit en articulant du mieux possible.

 

_ "OUI-MAIS-ça-DE-VI-ENT-RO-SE-ET-ça-PI-QUE."

 

_" ça devient rose ? Rose comment cela, quelle teinte ? Faites moi voir. ça pourrait expliquer certaine chose…"

 

Le jeune homme le regarda les yeux écarquiller.

 

_" Vous voulez que je… enfin là ? Devant vous ?"

 

_" Evidement, si je sortais je ne pourrais pas voir le changement de couleur et tout cela ne servirait à rien."

 

_ " C'est juste que je n'ai pas vraiment l'habitude de faire ça devant quelqu'un, vous savez, c'est assez intime…"

 

_ " Ne vous inquiétez pas, je suis un homme et je suis sûr que rien de ce que vous vous apprêtez à faire ne m'est inconnu." Puis voyant que son patient hésitait toujours il ajouta. "A moins que vous ne préfériez que j'aille chercher ma collègue, Medicomage Thomas est très compétente, et je suis certain qu'elle sera ravie de vous aider."

 

Le jeune homme secoua vivement la tête, mordit sa lèvre inférieure et posa délicatement sa main sur son sexe érigé. Puis, il entreprit le caresser, d'un geste précis, lentement tout d'abord, puis de plus en plus rapidement et plus il accélérait la cadence plus la couleur de son sexe changeait. Il était à présent d'un incroyable rose fluo clignotant ; et bien qu'Harry voyait qu'il était sur le point d'éjaculer, la grimace qui tordait le beau visage du jeune homme monterait que les picotements dont il avait précédemment parlé n'étaient pas plaisant. Afin d'arrêter sa "souffrance", Harry posa la main sur celle, pale et en mouvement du blond ; lorsqu'elle entra en contacte avec le pénis celui-ci cessa de clignoter. Surpris, le Medicomage leva les yeux vers son malade qui s'était immobilisé avant de gémir doucement à son contacte.

 

Harry remarqua que son patient semblait éviter son regard, il s'aperçut aussi que la rougeur que colorait ses joues n'étaient plus dû à la gêne mais au plaisir que sa main lui avait procuré par ce simple effleurement. Le regard d'Harry se baissa à nouveau sur le sexe rose qui pulsait contre ses doigts et il humidifia ses lèvres avant de s'éclaircir la gorge et de dire qu'une voix étonnement roque.

 

_ " Je crois être en mesure de vous aider à résoudre votre euh… problème? Il semblerait que ma main n'est pas le même effet que la votre si je puis me permettre… donc si cela vous dit que je pourrais peut-être m'en servir pour vous hum …soulager ?"

 

Harry n'osait pas se tourner vers le jeune homme car aussi étrange que cela puisse être il ne pouvait détourner les yeux du prépuce rose bonbon qui dépassait entre ses doigts.  Soudain la main du blond se posa sur la sienne attirant son attention. Il se tourna instantanément vers lui. Le visage tendu mais éclairé d'un léger sourire, une petite langue rose passa sur ses lèvres fines et il hocha lentement la tête.

Harry expira d'un coup. Il ne s'était pas aperçu qu'il retenait son souffle. Sans quitter l'autre homme des yeux, il leva sa baguette et la dirigea vers la porte afin de jeter un sort de verrouillage. Il se leva ensuite, contourna lentement le fauteuil où le jeune homme était installé et s'arrêta en arrivant au niveau de ses pieds. D'un geste plus ou moins habile, il souleva le premier et le posa délicatement sur l'étriller. Au contacte du métal froid, le jeune homme sursauta.

 

_ " Oh désolé Mr Malfoy ! je n'y avais pas pensé".

 

Le blond s'éclaircit la gorge et murmura.

 

_" Ce n'est rien, et je pense que vu la situation vous pouvez tout aussi bien m'appeler Draco…"

 

Le jeune medicomage lui sourit.

 

_" Dans ce cas, moi c'est Harry, et je suppose que le tutoiement est de rigueur aussi… attention ça va encore être froid."

 

Sans attendre, il saisit l'autre jambe et la posa à son tour sur l'étriller le faisait à nouveau frissonner. Sans quitter Draco des yeux, il fit courir ses doigts sur ses mollets, les fit doucement remontées le long de ses cuisses et lorsqu'ils atteignirent l'aine, il sentit le corps du blond se tendre avant de tressaillir quand enfin ils effleurèrent son sexe. Celui-ci se dressa un peu plus tandis que le clignotement, qui avait reprit lorsqu'Harry l'avait lâché, s'arrêtait à nouveau. Harry entreprit alors un lent mouvement de va-et-vient.

 

_ " ça va ? Pas de picotement ?"

 

Draco, les yeux fermés, se contenta de secouer la tête en se mordant la lèvre inferieure.

 

Sentant que son patient était plutôt réceptif au traitement, Harry accéléra la cadence d'une main tandis que l'autre entreprenait de caresser ses bourses, provoquant ainsi chez le blond un gémissement qui fut loin de le laisser indifférent.

 

Le médicomage commençait à se sentir à l'étroit sous sa robe, mais il ne pouvait rien faire pour se soulager : ce n'était pas le moment. Se mordant les joues pour ne pas gémir ou hurler de frustration, il continuait ses caresses, le regard fixé sur le blond face à lui qui se tordait de plaisir sous ses doigts. Le sexe pulsait dans sa main et du sperme commençait à couler le long de celle-ci, mais malgré ses effort l'érection ne diminuait pas et le sexe était toujours aussi rose.

 

Harry ne pouvait s'empêcher de penser que ce pénis rose ressemblait à une sucette, se demandant si elle avait le goût sucré d'une fraise bien mûre ou celui légèrement aigre de la cerise.  Il résistait à son envie de la goûter, il résistait… résistait… résistait… hum… il avait succombé et comme il s'y attendait s'était un vrai délice. Ses mains glissèrent sur les cuisses musclés avant de remonter pour caresser la peau douce des fesses du blond, les pressant plus ou moins délicatement, titillant de son majeur l'entrée de son anus sans cesser sa caresse buccale. Il sentait sa sucette se gonfler dans sa bouche, rouler entre ses lèvres, s'enfoncer de plus en plus profondément dans sa gorge tandis qu'il avalait le jus légèrement âpre qu'elle dégageait. Plus il suçait, léchait, dégustait sa sucette, plus son jus coulait dans sa gorge et plus le blond gémissait. Les soupires de ce dernier, ses gémissements, la manière dont il se tordait de plaisir, l'excitait et son sexe était douloureusement à l'étroit, mais en médecin consciencieux, il ne se préoccupait que de son patient.  Il s'écarta lentement, délicatement et fronça les sourcils et constatant qu'en dépit de ses efforts et du plaisir indubitable que prenait Draco son sexe était toujours aussi raide et rose. Il leva les yeux vers le visage rougit de plaisir du blond et se figea émerveillé par la vision que celui-ci lui offrait : la jouissance lui allait bien.

 

_" Harry… ne t'arrête pas c'est si... hum … bon"

 

Harry sourit, puis fit couler sa langue sur toute la longueur de sa sucette, avant de souffler doucement faisant frissonner Draco. Il s'apprêtait à la refaire glisser entre ses lèvres pour recommencer à la sucer avec délectation quand il sentit deux mains se glisser dans ses cheveux et le tirer vers le haut. Il se retrouva allongé sur Draco. Leur deux sexes pressés l'un contre l'autre mais séparés par sa robe et ses sous-vêtements. Il leva la tête vers son vis-à-vis et fut surpris de le trouver avec les sourcils froncés.

 

_" Il y a un problème ?"

 

_ " Oui ". Harry retint son souffle intrigué. "Tu as beaucoup trop de vêtement"  

 

Il expira avant de s'asseoir. L'émeraude fixait dans l'onyx tandis que d'un geste indolent et gracile la robe remontait, dévoilant le corps délicieusement musclé du brun. Le medicomage sentit ses tétons se durcirent sous le regard affamé de son patient. La douce brûlure provoquée par le regard appréciatif de Draco glissa le long de ses abdos avant de s'arrêter sur son seul vêtement. Un petit sourire arrogant aux lèvres, le blond avait les yeux rivés sur le caleçon de son médecin, caleçon si fin qu'il ne cachait rien de l'excitation de celui-ci.

 

Harry entreprit de se rallonger mais en voyant que les sourcils étaient toujours aussi froncés, il demanda.

 

_" Quel est le problème ?"

 

_ " Toujours trop habillé."

 

Cette fois, Harry sourit avant de s'écarter de Draco et de se lever. Il sentait le regard du blond sur lui et son sexe pulsait contre son sous-vêtement, ne demandant qu'à être libéré. Harry se tenait debout, à moins d'un mètre de son futur amant, le regard voilé de désir et le souffle court quand il fit délicatement rouler le vêtement le long de ses cuisses, puis il le lâcha brusquement, le faisant tomber sans bruit autour de ses pieds.

 

Il resta un instant immobile, laissant le blond apprécier la vue, puis il leva un bras et le pointa le doigt en direction du blond, fronçant à son tour les sourcils. Le jeune homme lui jeta un regard interrogateur avant de sourire, de s'asseoir et d'ôter instantanément le peu d'habit qu'il lui restait. Il se rallongea en saisissant la main qu'Harry n'avait pas rabaissée pour tirer dessus. Déséquilibré, ce dernier cria avant de s'écrouler sur le corps chaud et ferme de Draco. Celui-ci écarta les jambes tandis qu'Harry se faufilait entre elles. Ils restèrent un instant immobile, le regard fixe, leurs corps parfaitement aligné, puis sans quitter Draco des yeux, Harry commença à mouvoir son bassin, entrainant la friction de leurs entre-jambes.

Les deux jeunes hommes frissonnèrent lorsque leurs sexes tendus s'effleurèrent, chaque contact amenant de nouveaux frissons. Le Médicomage sentait un feu de plaisir poindre dans son ventre, et se rependre dans ses reins et il ferma les yeux alors que sa main s'emparait vigoureusement de leurs deux sexes pour les presser l'un contre l'autre. La main de Draco se joignit bien vite à la sienne pour engager un mouvement qui attisa encore plus le feu en lui. Leurs sexes pulsaient entre leurs mains et à chacune de leur impulsion leurs doigts se recouvraient un peu plus de leurs semences.

Le sexe du blond remuait dans sa main et le sperme jaillissait continuellement comme si, en dépit de tous le plaisir que le blond ressentait, il ne parvenait pas à véritablement jouir, du moins pas au point de faire disparaître cet étrange sortilège. Malgré son indéniable excitation, malgré son envie de jouir, Harry relâcha la pression de sa main et obligea le blond à faire de même. Il se refusait toute jouissance avant que Draco ne se soit soulagé.

 

 Leurs souffles étaient erratiques, leurs corps tremblant étaient recouverts d'une fine pellicule de sueur, leurs mains collantes mais aucun des deux ne bougea. Harry rouvrit les yeux et les baissa en direction du sexe de Draco, celui-ci était toujours aussi érigé et là où son pouce l'effleurait un petite tache rose indiquait que sa condition n'avait nullement changé.

 

Le regard d'Harry remonta vers le visage du blond, plus exactement sur ses fines lèvres rouges d'avoir été trop mordues. Harry passa sa langue sur les siennes avant de s'avancer vers son amant et d'écraser ses lèvres sur les siennes. Un courant électrique le traversa, d'un seul mouvement leurs bouches s'ouvrirent et Harry sentit une langue chaude et sucré traverser la barrière de ses lèvres et partir à la découverte de sa bouche, caressant chaque parcelle de celle-ci d'un geste plutôt rude, traçant le contour de ses dents avant s'enrouler autour de sa langue. C'était un baiser sauvage, agressif, excitant, un baisé d'affamé. Harry avait l'impression que jamais il ne se lasserait de cette bouche, ni de ses mains qui avaient entreprit de cajoler ses flancs, ses reins. Il gémit en les sentant se poser sur ses fesses, frémit lorsque son délicieux bourreau les pressa entre ses longs doigts, le pelotant vigoureusement. Le médicomage était sur le point d'exploser, mais malgré sa respiration saccadée il murmura à l'oreille de Draco.

 

_" Prépare moi… je…je te veux… en moi…".

 

Au départ, Harry crût que Draco ne l'avait pas entendu, ses mains continuaient de se mouvoir sur son fessier et ses lèvres dans le creux de son cou. Mais il s'aperçut bien vite que Draco s'écartait doucement de lui, inversant subrepticement leur position.  Un frisson le parcourut lorsque le blond s'éloignant complètement de lui, le laissant seul sur la table. Harry, qui avait précédemment fermé les yeux sous le plaisir n'osait plus les ouvrir, craignant d'avoir été trop loin avec l'autre homme, craignant de l'avoir involontairement effrayé. Il était sur le point de prendre son courage à deux mains pour affronter son patient quand il sentit soudain ses jambes être soulevé, et il sursauta en sentant quelque chose de chaud et humide se glisser entre ses fesses, et faire le tour de son anus. Son corps entier se raidit et ses yeux s'écarquillèrent dès la première succion.  Merlin que s'était bon ! A chaque nouvelle aspiration il s'agitait un peu plus sur la table, incapable d'émettre une seule pensée cohérente, de petits cris de plaisir tout juste contenus s'échappaient de sa gorge tandis que ses doigts tentaient de s'accrocher à quelque chose, n'importe quoi pour ne pas perdre pied. Une seule et unique pensée résonnait dans sa tête et bien qu'il ne sache plus pourquoi il savait que c'était important : "Ne pas jouir avant Draco"... Alors il se retenait autant que possible mais l'ardeur avec laquelle Draco s'activait le mettait au supplice et lorsqu'il sentit sa langue entrer lentement en lui il crut qu'il était perdu. Alors avant qu'il ne soit trop tard, il se souleva et saisit délicatement Draco, l'attira vers lui et inversa à nouveau leur position ; lorsque leurs visages se firent face il répéta avec de fougue.

 

_ " J'ai dit, je te veux en moi"

 

Et là-dessus il s'empala sur le sexe tendu du blond, les faisant tout deux hurler de plaisir. Sentir la verge de Draco en lui, sentir ses testicules se presser sous lui, le sentir se tordre sous lui était un véritable aphrodisiaque. Les mains du blond se posèrent sur sa croupe tandis qu'il se soulevait et de s'empalait à nouveaux de plus en plus vite, de plus en plus fort jusqu'à ce qu'il sente Draco se tendre avant de se déverser en lui. Il n'en fallut pas plus à Harry pour se libérer à son tour sur le ventre pale du blond. 

 

Ils restèrent immobiles un long moment, le temps de reprendre pied avec la réalité. Les jambes de part et d'autre de la taille du blond, Harry avait les yeux fermés et le nez enfoui dans le cou de Draco et Draco toujours enfouie au plus profond de lui. Ils se séparèrent lentement, mais restèrent allongés l'un sur l'autre, la main de Draco faisant des cercles sur le dos d'Harry qui ronronnait presque.

 

_ " Je crois que je suis guéris".

 

Harry ouvrit les yeux et découvrit qu'en effet, il allait mieux. Un énorme sourire éclaira son visage.

 

_ "Je crois aussi. La potion était fini ?"

 

_ " Hum hum".

_" Et tu ne pouvais pas attendre que je rentre pour la prendre ?"

 

_" J'aurai pu. Mais je doit t'avouer que je ne pensais pas à ça en lisant qu'un petit signe nous révélerait quand la conception serait possible." 

 

_ "Nev et Théo auraient pu nous le dire quand même, ils sont passé par là". Harry pouffa. " Et puis je ne dirais pas vraiment que c'était un petit signe."

 

_" Idiot".

 

*Fin*

LienRépondre

Comments:
[User Picture]From: shik_aya_chan
2010-09-29 05:04 pm (UTC)
C'est un jeu de role, c'est ça ?
Bonne idée, j'avais jamais vu la procréation sorcière de cette manière.
Mais ... Théo/Neville ??? J'ai jamais vu ça.
Merci pour cet OS !
(Répondre) (Thread)
From: (Anonymous)
2011-09-19 04:55 pm (UTC)

dani miles nude

Nice post…
(Répondre) (Thread)